Île de la Dominique : bilan, 6 mois après le passage de l’ouragan Maria

Les infrastructures et les sites naturels de l’île de la Dominique ont été endommagés lors du passage de l’ouragan Maria en septembre 2018.

A mi-distance de la Guadeloupe et de la Martinique la Dominique a fait du tourisme le fer de lance de sa reconstruction : « Avant le passage de l’ouragan Maria, l’année 2017 était annoncée comme excellente pour le tourisme : elle s’est terminée avec une baisse de l’ordre de 8,9% des arrivées touristiques, tous marchés confondus, chiffre relativement faible si l’on prend en compte le fait qu’à partir de septembre 2017, l’île était fortement impactée par le passage de l’ouragan ».

La reprise touristique est un axe crucial pour l’île, d’où les efforts colossaux déployés : depuis décembre, les navires de croisière peuvent accoster à Portsmouth et depuis janvier dans la capitale Roseau.

« 19 des 23 sites naturels sont officiellement ouverts et accueillent des visiteurs tels que Trafalgar Falls, Middleham Falls, l’Indian River ou encore Cabrits. Les spots de plongée de l’île sont également accessibles et les plongeurs peuvent découvrir les richesses de la faune sous-marine locale. Concernant l’offre hôtelière, 40% des chambres sont d’ores et déjà disponibles à la réservation et un tiers supplémentaire devrait rouvrir d’ici la fin de l’année ». Le site Dominica Update reporte en temps ces avancées.

Rappelons que la Dominique verra l’ouverture en 2019 d’établissements de renommée internationale : « Anichi Resort & Spa » (groupe « Marriott »), « Cabrits Resort Kempinski » (Portsmouth) et « Jungle Bay Resorts & Spa » (sud de l’île).

Source : Office du Tourisme de la Dominique – Discover Dominica Authority

Plus d’informations :
http://www.authentique-dominique.com/