CANADA : comment l’industrie du MICE s’adapte ?

Comme dans beaucoup de régions ou de pays et d’autres secteurs, l’industrie du MICE a été frappée de plein fouet par l’arrivée de la Covid-19. Voici un témoignage de la façon dont la région de Québec au Canada réagit et s’adapte.

Rappel des faits :

  • Mars 2020 : annulation de tous les événements d’affaires (congrès, etc.) et report à l’automne 2020 ou au printemps 2021.
  • Été 2020 : reprise timide pendant laquelle les acteurs du tourisme d’affaires ont pu tester leurs protocoles sanitaires pour des petits événements (< 250 PAX).

De ces expériences estivales est née la formule hybride qui laisse le choix aux participants du présentiel ou d’assister à l’événement virtuellement. Ainsi, sur 400 participants, 100 personnes se sont présentées pour suivre un événement organisé le 10 septembre 2020.

En majorité, les participants optent pour le virtuel. Ils ont accès au même contenu sans avoir à se déplacer. Même si, il y a moins de valeur ajoutée pour des clients (réseautage limitée).

Par contre, cela demande une nouvelle logistique organisationnelle (les outils web doivent fonctionner sans problèmes techniques, etc.) avec un fournisseur supplémentaire à gérer.

C’est donc la solution adoptée par les acteurs du MICE Outre-Atlantique en temps de pandémie : événements virtuel à 100% voire formules hybrides pour le printemps 2021.

Source : Tourism Express