De chez toi l’Espagne à chez nous la planetMICE… parole à Juan Lara, Destination Espana Meeting & Incentives DMC

Quelle est la situation sanitaire dans votre pays ?

« Nous sommes face à une situation inédite et inconnue.

Le confinement a été appliqué un peu plus tôt (Et malgré cela un peu tard…) que dans d´autres pays en tenant compte de l´exemple des régions de la Lombardie et de la Vénétie, avec des règles plus strictes et bien acceptées par la population. Les derniers chiffres sont très encourageants d’où l’exemplarité de l’Espagne cité par L’OMS. Malgré des chiffres inquiétants au moment du pic de l’épidémie, la situation tend à s’améliorer dans un premier temps. Nous espérons que la sortie progressive du confinement ne remette pas tout en cause. Nous avons été très solidaires dans la manière de nous organiser. Nous travaillons comme la majorité des pays en télé travail ».

Comme DMC, comment gérez-vous cette période ?

« Le secteur du tourisme et de l’évènementiel a été touché de plein fouet. La période actuelle est compliquée et l’avenir paraît incertain. Dans un premier temps nous étions préoccupés avec les annulations, les reports pour l´automne ou pour 2021, également avec des projets, dont certains étaient confirmés en théorie et finalement demeurent en standy-by.

Il est évident que nous avons essayé de limiter les annulations, et cela grâce aux bonnes relations avec nos prestataires locaux. Nous avons également proposé des conditions plus flexibles d´acomptes, de paiements, des reports de dates, plus favorables à nos clients.

Actuellement nous connaissons un arrêt presque total de notre activité, sans savoir quelles seront les possibilités et les mesures prises quant à la reprise des évènements privés et publiques.

Nous devrons faire attention à la trésorerie pendant cette période et les prochains mois car les aides de notre gouvernement sont vraiment très faibles, néanmoins en négociation pour une amélioration.

Par ailleurs, nous en profitons pour améliorer les relations humaines avec nos clients et prestataires. Pendant cette période nous travaillons sur la créativité de nos programmes ; pour ainsi offrir de nouveaux produits dans le futur.

Nous devrons renforcer la promotion, comme par exemple l’assistance à des « workshops » spécialisés dans le MICE, des salons et nous ouvrir à de nouveaux marchés ».

Comment voyez-vous la sortie de crise ?

« Aujourd’hui c´est un mystère ou presque, cela va prendre du temps. Il semblerait qu´en Europe nous ayons fait des progrès, néanmoins il faudra être patient pour voir la lumière à la fin du tunnel. Selon les dernières prévisions le déconfinement sera progressif et la priorité sera orienté vers certaines industries. Nous ne sommes pas certains que l´activité MICE et par conséquent l´hôtellerie, la restauration, les espaces congrès, évènementiels, puissent reprendre à 100% cette année ; néanmoins nous avons l´espoir que cette situation s´améliorera pour 2021.

Important également la libre circulation entre pays, apparemment ce ne sera pas un problème en Europe, mais pas évident avec d´autres continents … »

Quel va être le comportement des consommateurs d’une manière générale ?

« Il semblerait que la majorité des voyageurs individuels ou en groupes (MICE) resteront dans leurs pays afin de faire bénéficier l’économie locale et surtout de limiter les voyages en avion. Il est certain qu´il y aura un Post COVID, nous devrons probablement nous adapter à de nouvelles règles de jeu dans le secteur du MICE.

L’Espagne bénéfice d’une excellente image touristique et d’un cadre de vie auquel s’ajoute cette exemplarité citoyenne face à la crise, ce qui nous permet de penser que son attrait touristique restera très positif.

Par ailleurs les entreprises devront à nouveau songer à se réunir, rebâtir des liens, en résumé garder le côté humain ».

Pensez-vous que cela change de façon durable le monde du MICE ? 

« Certes il va y avoir des changements dans notre mode de vie, dans le système socio-économique. Le tourisme de masse va surement être remplacé par un autre type de tourisme, plus durable, plus authentique, plus naturel. En conséquence nous adapterons le tourisme MICE aux nouvelles attentes.

L´Espagne est un pays avec un patrimoine richissime, avec de grandes possibilités dans le MICE et avec un accès facile depuis de nombreux pays du bassin méditerranée, non seulement par avion, mais également par train TGV, bateau ou en voiture ».

À quoi ressemble la vie en Espagne ?

« Habituellement la vie en Espagne est très agréable, joyeuse et festive tout au long de l’année. Actuellement tout est trop calme et sans vie. Cependant, on ressent une certaine sécurité quant à la gestion de cette crise. La population est solidaire, calme et reconnaissante des corps de métiers les plus exposés. Les moindres écarts sont très vite et fortement sanctionnés. L’autorité est omniprésente, ce qui incite les citoyens à prendre très au sérieux la pandémie du coronavirus.

Des informations sanitaires officielles sont régulièrement diffusées sur tous les moyens de communication.

La solidarité en Espagne est très présente, de nombreux actes de solidarité sont apparus dans ce contexte si morose, avec un soutien particulier aux personnels des hôpitaux (Médecins, infirmiers, ambulanciers et autres), livraison, police, négoces de quartier … »