top of page

Infos & opinions

  • Photo du rédacteurVirginie Sanchez

Interview MICE de David James Co fondateur de Menorca Island Dmc



1/ 2020 a été marqué par la pandémie du Covid-19, comment avez-vous traversé cette période ?

« Comme pour tout notre écosystème, la dynamique s’est écroulée, malgré d’excellents indicateurs notamment pour le voyage incentive. 2020 aurait dû être une année référence.

Cette période a permis de nous poser en équipe sur nos fondamentaux, en nous projetant très vite vers le aprèsCovid, à travers, 3 questions :

· Le voyage sera-t-il vecteur de renouveau ?

· Quel sera le sens véritable donner au mot voyage ?

· Quelles seront les nouveaux réflexes et attentes des clients ?

Durant cette transition, nous avons développé une clientèle privée française, internationale, des « digital nomads » qui pouvaient et qui voulaient se déplacer en quête d’une bulle d’oxygène. Minorque s’est alors révélée comme idéale. »


2/ En quoi votre offre MICE a-t-elle évolué, voire changé, après la pandémie ?

« Notre proposition MICE a été évidemment ralentie par l’inertie générale, mais a décuplé notre rapprochement avec tous nos partenaires locaux et avec les institutions publiques telles que le Conseil Insulaire et la Fondation du Tourisme de Menorca. Une vision commune a sonné comme une évidence :

« Le Mice pour Minorque est une logique de développement, une réponse à la désaisonnalisation, un vecteur de tourisme durable et responsable. »

Le Mice chez Menorca Island Dmc a finalement toujours été le même, un MICE répondant aux critères d’autrement, de respect et d’engagement à travers des concepts innovants, des expériences authentiques, des rencontres impactantes avec des tailles de groupes restant à dimension humaine de 10 à 70 personnes. Chez nous, nous parlons

ici de : « Voyage Initiatique – Voyage d’Engagement Solidaire – Incentive & Sens – Évènement mystère … »

L’accessibilité à de nouveaux plans de vols, des liaisons directes toute l’année, des nouveaux lieux d’hébergement, des nouvelles atmosphères événementielles, l’ouverture de nombreux hôteliers et agrotourisme 2 mois de plus par an, a favorisé la mise en avant de Minorque comme une réelle destination MICE. »


3/ La reprise est bien là pour votre destination ? Si oui, sous quelle forme (tsunami, déferlante de briefs, villes de prédilections, comportement mesuré, etc.)

« Minorque a dépassé la notion de tendance, elle devient une évidence sur le marché du MICE revisité, autour des valeurs, de l’impact et de la différenciation.

Comme Stephane Cygler - CEO Get Americas, nous avons analysé une forte demande émanant de clients / prospects entreprises et agences, avec l’envie de proposer quelque chose « de nouveau » mais sans avoir un objectif toujours bien ciselé, et un budget suffisamment identifié.

Les 2 dernières années, une communication de promotion sur la destination a généré une incroyable curiosité qui nécessite un temps d’explication pour faire comprendre, ce qu’est Minorque :

« une île authentique – préservée – chic, souhaitant conserver une certaine confidentialité. »

Effectivement, elle ne peut pas correspondre à tous les « briefs », et c’est à nous, en tant que DMC expert de la destination, de l’expliquer, de transmettre son âme et ses valeurs.

Cela prend du temps, c’est vrai et ça marche ! »


4/ Comment combiner cet afflux éventuel, avec une démarche responsable ?

« Minorque est déjà dans une démarche éthique, durable et responsable puisqu’elle est depuis 1993, Réserve de la Biosphère – patrimoine mondial de l’Unesco. À ce titre, le territoire et ses acteurs oeuvrent quotidiennement à la préservation et au respect de son écosystème.

Cette démarche RSE, si souvent mentionnée dans les demandes clients, est pour nous naturelle et nous la suggérons autour de 3 axes majeurs :

· Préconiser la compensation carbone avant et pendant le voyage que nous calculons et que nous transformons en don de soutien auprès de porteurs de projets locaux partenaires autour de : l’eau – l’éolien – le monde agricole.

· Développer l’engagement sociétal à travers l’organisation de nos expériences sensibilisantes, immersives et participatives, comme avec le micro plastic ou l’agriculture régénératrice, avec des associations locales de préservation de la biodiversité et du patrimoine minorquin.

· Proposer la désaisonnalisation qui permet de ressentir Minorque « presque » toute l’année afin de suggérer un tourisme plus durable et échelonné, avec des groupes de dimension adaptée. »


5/ Quelles sont vos perspectives pour 2024 ?

« En tant que DMC spécialiste du marché français et dans le cadre de voyages et d’événements d’entreprises à Minorque, nous présentons un développement mesuré dans la durée, une meilleure anticipation des projets, l’envie du voyage expérientiel ; le tout malgré un contexte géopolitique incertain et avec une compétition accrue d’autres destinations du bassin méditerranéen. La grande frénésie du Post Covid disparaît en pointillé et laisse place à des projets co-construits avec une recherche évidente de sens, de partage et de scintillement.

Pour les clients, il y a une volonté de faire et de faire vivre un instant particulier à 02 heures maxi de la France, pour des voyages et séminaires de 4 jours / 3 nuits (70% en moyenne).

Outre avoir créé et lancé nos propres expériences Secret(0²) au rythme des éléments naturels et des sens en éveil, le temps d’une journée ou d’une soirée, dans des atmosphères atypiques, nous avons décidé avec mon associée Clotilde AUPHAN et notre équipe de créer notre propre Charte Menorca Island Dmc.

Cette charte repose sur 9 valeurs fondamentales qui mettent en exergue :

« L’Expertise - L’Excellence - Le Retour sur Emotion. »

Ces valeurs sont partagées avec nos clients entreprises / agences / privés et nos partenaires locaux pour faire que cette charte ne soit pas qu’une énumération de mots mais bien une véritable identité pour un engagement commun ».



Contact :

David James

Co founder Menorca Island Dmc

david@menorca-island.fr

www.menorca-island.fr

Carrer Font i Vidal 7

07720 Mahon

Iles Balears

Menorca

Comments


bottom of page