top of page

Infos & opinions

  • Photo du rédacteurVirginie Sanchez

Interview MICE, Nicolas MARTY CEO Groupe DZK

Avec vos différentes marques (Cobalt, oranJe, Blue Chocolate, Bear on the Beach, Mice in Croatia, DZK, MIgreeCE) couvrant 13 destinations, pouvons-nous dire que le groupe DZK est un acteur majeur du MICE en Europe ?

"Ce sont surtout nos talentueuses équipes, chacune basée dans les pays où nous travaillons qui nous posent en DMC de référence en Europe. Chaque dossier est traité localement, par des chefs de projets impliqués dans la vie des pays où nous sommes installés. Nous ne travaillons pas la ville de Bruxelles depuis Prague ou la Croatie depuis la Hongrie. C’est notamment cela qui fait notre force et que les clients recherchent en s’adressant à nous et en nous confiant l’organisation de leurs événements."

 

La crise du COVID semble maintenant bien passée. De nouvelles tendances se dessinent. Comment à votre niveau les ressentez-vous ?

"Je résumerai ces tendances en 3 mots :

-        Plus vert : Nous avons constaté une augmentation des événements pour des destinations plus proches de la France, telles que la Belgique et les Pays-Bas, accessibles en train. Cela nous a permis d'organiser avec succès un groupe de 800 participants en Belgique en juin dernier et plusieurs groupes de plus de 250 participants à Amsterdam en 2023.

-        Plus proche (en termes de distance) : Nous avons organisé de beaux voyages combinés sur 6 ou 7 nuits pour des groupes qui auraient auparavant voyagé vers des destinations lointaines. Par exemple, nous avons orchestré un magnifique voyage Hongrie-Roumanie avec un train de nuit entre les deux capitales, et de nombreux voyages combinant Athènes, Santorin et Paros.

-        Plus économique : les budgets restent assez stables alors que les prix augmentent partout. Cela nous permet de mettre en avant notre créativité en proposant des lieux différents, des villes hors des sentiers, ce que l’on adore finalement !"

 

Quels sont vos projets de développement ?

"Notre motto a toujours été de nous développer où nous pensions avoir une valeur ajoutée, à travers notre rigueur et notre créativité. C’est ce que nous continuerons à faire".

 


Poursuivre vos connaissances :

68 vues0 commentaire

Comments


bottom of page