top of page

Infos & opinions

  • Photo du rédacteurVirginie Sanchez

Rapport MICE Accor

Le nouveau rapport intitulé « Répondre aux attentes : l’avenir des réunions et des événements » et publié le 16 octobre 2023 par le groupe « Accor » lève le voile sur les tendances MICE en 2024.

Mutation, transformation et reprise résonnent dans ses lignes.

Quelques données :

- Nos manières de vivre, de travailler et d’interagir ont fortement évolué ces dernières années en raison de la pandémie. L’offre a évolué, du présentiel au virtuel, pour finalement se rendre compte que le lien humain est plus important, que le besoin de se rencontrer, de partager et de s’épanouir est plus que jamais d’actualité.

- Les données de l’enquête « Meetings & Events Industry Forecast », réalisée par Accor, confirment la trajectoire de croissance prévue : 78 % des professionnels interrogés ont déclaré que leurs dépenses, ou celles de leurs clients, avaient augmenté depuis 2022. 36 % déclarent que ces dernières ont augmenté de plus de 25 %. En 2024, cette croissance devrait se poursuivre pour les réunions et événements de toutes tailles.

- 80 % des experts interrogés s’attendent à une augmentation des dépenses l’an prochain, et 30 % d’entre eux estiment que celles-ci augmenteront de plus de 25 %.

- 78 % des sondés s’attendent à une augmentation du nombre de réunions de petite et moyenne taille (- de 100 participants). La même proportion s’attend à ce que le nombre de réunions de plus de 100 personnes augmente.

- 57 % prévoient une augmentation des grandes réunions (+ de 300 participants).

- 33 % des organisateurs s’attendent à ce que leur chiffre d’affaires généré par les réunions physiques soit supérieur de 40 % à celui généré par les réunions virtuelles.

- 80 %, préféreraient ne pas utiliser la vidéoconférence pour conclure des contrats en 2024.


5 grandes tendances :

- « Une productivité plus douce ». En effet, « work hard, play hard », est en train de changer pour répondre aux nouveaux modes de vie. Trouver un équilibre entre mission de l’entreprise et productivité reste une nouvelle gageure.

- « Promouvoir l’appartenance plutôt que les événements ». Les relations humaines et le renforcement du sentiment d’appartenance sont les deux piliers d’un événement réussi. Donc la célébration doit rester humaine et promouvoir l’appartenance.

- « L’importance de la qualité de l’expérience ». Donc il faudra créer des expériences mémorables qui permettront de tisser des liens forts.

- « Des réunions éco-responsables ». Le secteur doit être acteur du changement. Les critères environnementaux ne sont plus optionnels mais obligatoires dans l’obtention des contrats. Le développement durable doit se penser en amont.

- « Des technologies disruptives ». Le numérique abolit les distances mais ne remplacera jamais le présentiel.


Selon Karelle Lamouche, Directrice générale Commercial de la division Premium, Milieu de gamme & Économique, Accor, l’industrie des réunions et des événements a démontré sa résilience, ainsi que sa capacité d’innovation et de transformation. La reprise du secteur se poursuit à l’international.

Sa capacité à tisser du lien, à être catalyseur de la croissance commerciale et de la culture des entreprises, et à susciter un sentiment d’appartenance, lui permettra de dépasser les prévisions de croissance.



Poursuivre mes connaissances :

Comments


bottom of page